aller au menu aller au contenu

Coelioscopie13

Morpho La Casamance
1 2

Hernies et eventration

Concernant le traitement des hernies quelle méthode choisir entre la coelioscopie et la chirurgie traditionnelle ?

Tout dépend de votre état général, de vos activités physiques, de votre souhait bien évidemment et du type d'anesthésie que vous préférez. Deux écoles s'affrontent, mais les deux méthodes sont équivalentes en termes de résultat. Elles font toutes les deux appel à la mise en place d'une prothèse ou plaque: Il s'agit d'un équivalent de morceau de tissu ressemblant à de la moustiquaire qui, incorporé à votre paroi, en renforce la solidité. Dans le passé, peu de plaques étaient mises ce qui a eu pour conséquences d'entraîner beaucoup de récidives de hernies. Depuis leur utilisation quasi systématique le taux de récidive a chuté considérablement.  Enfin, les cures de hernie sous coelioscopie, imposent une anesthésie générale ce qui n'est pas obligatoirement le cas en chirurgie dite traditionnelle. Le choix de la technique se fera donc avec votre chirurgien en tenant compte de tous ces critères.

Quand pourrais-je reprendre une activité physique ou sportive normale après cure de hernie sous coelioscopie ? 

Il vous sera demandé de ne pas trop forcer sur votre paroi pendant pendant environ un mois. La reprise progressive et douce d'une activité est cependant conseillée assez rapidement après l'opération.

Qu'est ce qu'une éventration ?

Il s'agit d'une hernie sur une ancienne cicatrice. La paroi est devenue fragile et les muscles ont tendance à s'écarter ce qui entraîne l'apparition d'une “boule”. L'intérieur en poussant cherche à “sortir” par cet orifice qui se crée et, avec le temps, cela peut devenir non seulement inesthétique mais aussi dangereux.

Dans le cas d'éventration ou d'autres types de hernie comme les hernies ombilicales, pensez vous qu'il existe également des avantages à se faire opérer par cette méthode ?

Ce qui souvent fragilise une paroi est l'ouverture nécessaire pour la réalisation d'une opération. Traiter un “lâchage” de paroi, ce qui correspond à une éventration, en reprenant cette cicatrice justement pour la renforcer par une prothèse en particulier est efficace certes, mais souvent douloureux et invalidant en post opératoire. De plus on recouvre là ou la paroi est le plus fragile. L'abord coelioscopique est conceptuellement différent: on évite de repasser par là ou la paroi est abîmée et on la renforce par l'intérieur, toujours avec une plaque, ce qui simplifiera de beaucoup la qualité des suites pour une efficacité au moins comparable. Ces interventions sont parfois techniquement complexes voir irréalisables par cœlioscopie. Elles  sont par ailleurs effectuées par une minorité de chirurgiens.

Docteur j'ai été opéré d'une hernie inguinale sous coelioscopie, il y a quelques jours et je viens de découvrir à l'endroit de l'ancienne hernie, une nouvelle bosse : dois-je m'inquiéter et cela peut-il être une récidive de la hernie opérée ?

Rassurez vous, il s'agit de ce que nous appelons un sérome ; je m'explique.
La nature a horreur du vide et à l'endroit où il y avait cette hernie… Il ne reste plus rien donc la nature cherche à occuper cet "espace vide" en le comblant de secrétions liquides et en créant ce fameux sérome ("boule de liquide"). Ce sérome disparaît seul le plus souvent et progressivement en quelques jours à quelques semaines. Le plus souvent toujours il n'est pas utile de le ponctionner.
En résumé il s'agit donc d'une "complication" presque normale, toujours réversible et qui donc...  n'en est pas une !